• Historique
  • Localisation
  • Patrimoine
  • Fleurissement

Tous les textes de cette page sont rédigés

par Michel Gavouyère et vous sont proposés avec son aimable autorisation.

 

Chantenay constitue l’héritière de l’ancienne « Cantenacum » ou Villa Canteni.

Le village s’est développé à partir du domaine de Cantenus à l’époque gallo-romaine.
On trouve :

Cantenicus vers 839 (archives Saint-Aldric, évêque du Mans).
Ecclésia de Cantenaco vers 1065 (Marmoutier)
H. de Chanteniaco, de Canteniaco vers 1070 (la Couture)
H. de Chantenaco, parrochia de Chanteneio, vers 1175 (la Couture)
Chantenay, vers 1220
Prioratus de Chantenaio en 1240 (Archevêché de Tours)
Prior de Chanteneio en 1245
Parrochia de Cantenaio en 1283
Parrochia de Chantenay, prioratus de Chantaneyo, G. de Chatenay, R. de Chantineyaco au XIII (la Couture).

 

Administrativement de la Province du Maine, Généralité de Tours, élection de la Flèche, grenier à sel de Loué.
Sur le plan religieux du diocèse du Mans, (le prieuré dépendant de l’abbaye de la Couture), de l’archidiaconé de Sablé et du doyenné de Brûlon.

 

A la Révolution Chantenay est attaché au district de Sablé et devient chef-lieu de canton le 8 mars 1790. Le 22 avril 1795 à la suppression des districts le canton est attaché à l’arrondissement de la Flèche.

Le 28 janvier 1801 une nouvelle réorganisation administrative supprime le canton de Chantenay et la rattache à celui de Brûlon.

 

L’histoire n’a pas de grands faits marquants et n’a pas fait l’objet d’inventaire historique complet.

Nous devons nos connaissances principalement à l’abbé Sergent (1 -19 ) également à A.P. Ledru et E. Roulin (18 -19 ).
 

Chantenay n’a jamais été attaché à de très grands seigneurs (Bastard et Thomasin).

Une partie des terres appartenaient à l’Eglise, surtout à l’abbaye de la Couture, comme toute la région et si l’on regarde la carte de Cassini, Chantenay était à l’écart des grandes routes et n’est pas arrosé par une rivière importante (Les Deux-Fonts et Claire Onde).
Néanmoins la commune était relativement importante puisqu’elle devint chef-lieu de canton en 1790.

 

Nous n’avons pas de données sur la population avant la Révolution : 
 

en 1830 Chantenay avait 1400 habitants avec 36 fermes et métairies (plus bordages ou closeries)

en 1839, 1540 hab. avec le rattachement de la commune de Villedieu.

en 1900, 1100 hab. avec 146 exploitations agricoles

en 1920, 1050 hab. 128 exploitations agricoles

en 1944 112 exploitations agricoles

en 1975, 736 hab. 67 exploitations agricoles dont 4 de + 60 ha. et 16 de 40 à 50 ha.

en 2008, 900 hab. 36 exploitations agricoles de 70 ha. en moyenne

 

Mairie de Chantenay-Villedieu

4, Place de la Mairie

72 430 Chantenay-Villedieu

Tél: 02.43.95.74.25

mairie.chantenay@orange.fr

©2020 par Vactel 2020/2026 | Créé avec Wix.com

HORAIRES D’OUVERTURE

Mairie

Lundi :

De 8h00 à 12h00 et de 12h30 à 16h30

Mardi:

De 8h00 à 13h00 et de 13h30 à 18h00

Mercredi :

De 13h30 à 18h00

Jeudi :

De 8h30 à 12h00 et de 13h030 à 18h00

Vendredi :

De 8h30 à 12h00 

Samedi :

De 8h30 à 12h00 

La Poste

Lundi :

De 9h30 à 12h00 et de 12h30 à 16h30

Mardi – Jeudi – Vendredi – Samedi

De 8h30 à 12h00